La hausse de la TVQ n’est pas une bonne idée

Article  sur cyberpresse

Bon, c’est rare que je vais m’insurger contre un gouvernement qui a le courage d’assumer le fait qu’on a besoin de plus d’argent pour maintenir et améliorer nos services publics mais la voie prise par le gouvernement Charest est irresponsable et irréconciliable avec un objectif de lutte à la pauvreté.

Le gouvernement Charest propose de venir occuper le vide laissé par la baisse de la TPS et d’augmenter la TVQ de 1% dès janvier 2010 ce qui permettrait des revenus supplémentaires de l’ordre de 1,2 milliard de dollars, réglant du coup même 40% du problème de déséquilibre budgétaire causé par les mesures de relances face à la crise économique. 1,2 milliards, wow! C’est pas rien ça! Ça représente un beau potentiel de projets. Cependant, cette hausse de taxe ne viendra qu’augmenter la précarité de ceux qui sont le plus touchés par la crise.
En effet, les taxes de vente sont la forme d’imposition la plus régressive qu’il soit. On dira volontiers (on exclue la personne qui écrit) que les taxes à la consommation sont équitables puisque tout le monde les paient peu importe leur revenu mais c’est justement là que le bât blesse (j’aime cette expression!). En effet, une personne gagnant 30 000$ par année paie exactement les même taxes qu’une personne en gagnant plus de 200 000$ (comme Jean Charest ou Pauline Marois par exemple. Contrairement à l’impôt sur le revenu qui est une forme de taxation dite progressive (le taux d’imposition augmentant avec le revenu), la taxe à la consommation est régressive puisque son impact est plus grand à mesure que le revenu diminue.

Selon une étude de la Chaire d’études socioéconomiques de l’UQAM, « alors qu’un contribuable déclarant une rémunération annuelle de 100 000 $ consacrait à l’impôt sur le revenu une part de ses revenus supérieure de 30 % à celui gagnant 50 000 $, cette différence entre les deux diminuait à 9 % lorsque l’on tenait compte de l’ensemble des taxes. Force est de constater qu’à partir d’un revenu annuel de 50 000 $, la progressivité de l’ensemble du régime fiscal québécois s’évapore » (Gino Lambert, Sylvain Charron et Jean-Eddy Péan, Le système fiscal québécois est-il vraiment progressiste ?)Trouvé sur À Babord

Par exemple: Prenons Jean Charest et son seul salaire de premier ministre (85 388 $ de base plus 89 657 $ d’indemnité additionnelle plus 75 000$ reçus du Parti Libéral pour un total de 250 045$… pas si mal quand même quand on considère que le président américain en gagne 400 000$).

Donc 250 045$ – 24% (taux d’imposition du Québec) = 190 027$ – (calcul éminemment compliqué fédéral mais équivalant à peu de chose près) =  127 410.51$ (not too shabby quand même)

Prenons ensuite notre Joe Bloe qui travaille fort aussi et qui gagne 30 000$ par année (16.48$ de l’heure pour des semaines de travail de 35h)

Donc 30 000$ -16% (taux provincial) = 25 200$ – 15% (taux fédéral) = 20 700$ (on s’entend qu’on échangerait volontier le combo salaire/taux d’imposition de notre PM ici à la place de Joe Blo).

Maintenant avec l’argent qui reste à nos deux comparses, on les envoie… acheter des fournitures scolaires mettons.  Des crayons, des cahiers, du linge, des calculatrices, un paquet d’affaires taxées quoi! Admettons que le tout coûte 1000$ (pour avoir un chiffre rond). Taxé à l’équivalent de 15% ça nous fait un total de 1150$ donc 150$ de taxes auxquelles nos deux larrons ne peuvent échapper.  Pour M. Charest cela représente 0.11% de son salaire annuel. Une peanut. Pour M. Blo c’est plutôt 0.7% c’est encore petit mais c’est significativement plus élevé que pour M. Charest.

Si on ajoute à cela les frais envisagés de type utilisateur/payeur pour nos services publics (ce qui est en soi un monstre de paradoxe…) on commence à alourdir grandement le fardeau fiscal de Joe Blo ici. Et on s’entendra pour dire qu’il en a un peu moins les moyens que notre PM non? À quand un gouvernement responsable qui mettra ses culottes et qui augmentera l’impôt sur le revenu, sur les gains en capital et l’impôt aux entreprises? On a besoin de plus d’argent certes. Est-on obligé d’aller le piger toujours dans les poches des moins nantis en laissant les autres se partager les richesses collectives? Je crois que non.  Je crois également que la majorité des gens crois que non. Qu’elle s’exprime cette majorité et qu’elle s’implique et qu’elle vote. Une société ça ne se bâtit pas tout seul et surtout, ça s’entretient. Quand on ne fait pas attention on a des Harper/Joe Wilson et des Lacroix/Madoff/Jones et des scandales de corruption qui finissent par éclore…

Publicités

2 réflexions sur “La hausse de la TVQ n’est pas une bonne idée

  1. Le raisonnement est bon mais le calcul est faux. Refaire le calcul, ne change pas la logique.

    Charest ne paie pas 24 % d’impôt sur l’ensemble de son salaire. Il paie 16 % sur les premiers 38 385, 19 % sur la tranche de 38 386 à 77 750 c’est 20%. Finalement, il paie 24 % sur le reste donc il paie moins d’impôt que le laisse croire le texte.

    Il faut dire que Jo Bloe peut avoir un remboursement de TPS en fonction du nombre d’enfants entre autres. L’étude de l’UQAM spéficie que le progressivité de l’impôt s’évapore à partir de 50 000 $. Joe Bloe en gagne 30 000. Il faudrait regarder d’autres études et non une seule.

    Ceci ne change pas le raisonnement, qui est bon.

    Les propos sur le salaire de Jean Charest font preuve d’un manque rigueur. Charest gagne mois que plusieurs entrepreneurs en construction, médecins spécialistes, cadres supérieurs d’entreprise, etc. Le salaire de Charest est raisonnable en fonction des exigences.

    Obama a fait plus 2 millions en 2008. Le salaire officiel du président est une illusion.

    • Les maths n’ont jamais été mon fort 😛 ! Cependant, le principe demeure le même, je suis d’accord que le PM du Québec ne gagne pas énormément en terme de salaire mais il gagne pas mal plus que la moyenne des ours disons. Ça me fait donc tiquer cet éloignement de la réalité d’une grande partie de la population québécoise qui frôlent le seuil de faible revenu établi par statistiques Canada. Surtout quand M. Charest se permet de dire en entrevue qu’il doit conserver sa prime de 75000$ du PLQ pour maintenir son train de vie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s