Je voterai NPD et je ne suis pas un traître à la nation québécoise

La vague orange déferle sur le Québec

Je suis un fervent souverainiste, je crois fermement que le Québec ne pourra s’émanciper qu’une fois affranchi des obligations liées à son appartenance au Dominion canadien. Je crois ça depuis avant 1995 et je n’ai que 27 ans, c’est tout dire! Le rêve du pays coule dans mes veines et bat dans mon cœur plus fort que jamais.

Cependant, nous voilà, encore embourbés dans cette fédération qui veut de notre argent et pas de nous, dans ce pays qui n’est pas le nôtre. D’ici la prochaine tentative de nous doter d’un chez nous à nous (idéalement découlant du projet de Québec solidaire – http://paysdeprojets.org/ ), nous devons composer avec cette réalité.

Ce n’est pas au gouvernement fédéral de faire la souveraineté du Québec, c’est au peuple québécois qu’appartient cette tâche. Il faut comprendre qu’on est pris dans un pays gouverné par des conservateurs actuellement. Des conservateurs moraux et économiques pour qui le grand capital compte plus que les pauvres ou la classe moyenne.

Les choix faits par ce gouvernement (qu’il soit minoritaire ou majoritaire) auront un impact certain sur la suite des choses pour un Québec souverain. Pour moi, un seul parti est à même de défendre mes valeurs à Ottawa et il s’agit du NPD. Je ne parle pas ici de mes idéaux de souveraineté (j’en ai parlé plus haut, vous avez une mémoire de poisson rouge ou quoi?)

La lecture de la plate-forme du NPD est édifiante à ce propos (http://xfer.ndp.ca/2011/2011-Platform/NPD-2011-Plateforme-Fr.pdf). Elle propose de réduire les impôts des petites entreprises, véritables créatrices d’emplois et de richesse. C’est la seule formation politique à oser aborder le sujet de la pauvreté dans cette campagne, la seule qui propose des mesures structurantes pour les gens et non pour le grand capital, le seul qui propose de mettre en place des élections proportionnelles!

Pour moi, c’est primordial, c’est mon QS au fédéral. Je ne me sentirais pas conséquent de voter pour un autre parti que celui qui représente le plus mes idées. Go Jack go!

Publicités

Une réflexion sur “Je voterai NPD et je ne suis pas un traître à la nation québécoise

  1. L’alliance NPD-QS: ou la trahison à venir … !

    La victoire que souhaite le PQ est loin d’être assurée. Il est possible que les prochaines élections au Québec soient, du fait du scrutin à un tour, un sombre traquenard, plutôt qu’un processus démocratique: plusieurs éléments nous permettent d’envisager un scénario qui reconduirait au pouvoir un gouvernement Charest pourtant rejeté par la grande majorité de la population.

    En effet, on a pu constater que dans les élections précédentes, des petits partis comme Québec solidaire ont pu efficacement diviser le vote progressiste pour contribuer à la réélection du Parti libéral du Québec.
    Le pouvoir de nuisance de Québec solidaire, soit-disant “indépendantiste”, sera augmenté par le fait qu’un bon nombre de ses militants se sont investis dans le NPD, contribuant à la victoire d’un parti fédéraliste: il faut s’attendre à un “retour d’ascenseur” du NPD au profit de QS.
    Par ailleurs, on voit déjà des militants de QS se mettre en ligne pour faire partie des 250 permanents rémunérés du NPD-Québec. Ces militants ont généralement une expérience orgnisationnelle que les nouveaux venus de la vague “orangiste” n’ont pas.
    On aurait donc, dans l’échiquier politique québécois, non pas un support du Bloc (décimé) au PQ, mais une machine de guerre fédéraliste (NPD-QS) prête à la mise en oeuvre de toutes les stratégies … pour barrer la route au PQ. Je ne crois pas que les citoyens qui ont voté NPD en espérant des mesures sociales qu’ils n’auront pas (Harper ayant le pourvoir absolu), aient voté pour introduire au Québec un “cheval de Troie” fédéraliste !

    Ce possible détournement d’un processus démocratique déjà fort imparfait, bloquerait toute voie légale à l’expression politique de la nation québécoise, et ne laisserait aux citoyens que la rue comme lieu d’institutionnalisation du pouvoir. Il serait à prévoir que, comme d’habitude, l’armée canadienne soit appelée pour écraser une expression politique extra-parlementaire.

    Au lieu des larmes de crocodile de Monsieur Amir Khadir à propos de la défaite historique du Bloc québécois, il serait intéressant qu’il nous livre très honnêtement son point de vue sur la position exprimée, avant même les élections, par deux militants indépendantistes de son parti:
    « On comprend les électeurs de gauche au Québec qui sont tentés de voter pour Jack et ses candidats. Mais attention ! Le signal progressiste qui sera envoyé en votant NPD pourrait être perverti si cela affaiblit l’opposition à Harper. Une défaite importante pour le Bloc serait une victoire non seulement pour Harper mais pour l’ensemble des dominants au Canada. » (François Cyr et Pierre Beaudet, «La question du NPD», Les Nouveaux Cahiers du Socialisme, 25 avril 2011; http://www.cahiersdusocialisme.org/2011/04/25/la-question-du-npd/).

    L’offensive appréhendée d’une “cinquième colonne” de “phalangistes” fédéralistes contre la démocratie et contre la nation québécoise ne sera victorieuse que si elle n’est pas combattue avec stratégie et détermination. C’est pourquoi je crois que la vigile nationale doit se faire partout, y compris au sein du NPD.

    Yves Claudé – sociologue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s