Le renouveau syndical et la transparence

Ce qui me motive particulièrement aujourd’hui au Congrès de la CSQ, c’est la commission sur le renouveau syndical qui se déroulera à 14h30, en simultané sur le web, à l’adresse http://congres2012.csq.qc.net . Cette ouverture à partager ainsi ses réflexions, en toute transparence, contrairement à ce que certains tenants de la droite laissent croire, me font affirmer que la CSQ est en avance par rapport aux autres organisations syndicales américaines dans le partage de l’information avec ses membres. Passant de la réflexion à l’action, l’organisation met en pratique le vieil adage qui veut que plus d’information résulte en une vie démocratique plus riche.

À entendre les réflexions partagées au Congrès, les prochaines années seront remplies de défis pour les organisations syndicales québécoises mais elles seront aussi un terreau fertile pour des expérimentations sociales citoyennes. On voit apparaître, ces derniers temps, des assemblées citoyennes de quartier, indépendantes de toute organisation politique partisane, des manifestations spontanées d’un ras-le-bol généralisé face à l’exercice de la démocratie, à tous les paliers. 

À suivre…

Mon expérience au Congrès de la CSQ

Jour 1 du Congrès de la CSQ

Des images de l’ouverture du Congrès

Bonjour à vous, innombrables hordes de lectrices et de lecteurs. Ça fait un bout quand même que je ne me suis pas adressé à vous. C’est qu’il  y a eu de nombreux changements dans ma vie récemment. Je suis toujours syndicaliste, ne vous en faites pas, je suis toujours à Laval, je suis toujours musicien amateur, mélomane, gastronome et caféïnomane! Cependant, j’ai changé de centrale syndicale. Ce n’est pas trop difficile remarquez, il n’y a qu’une lettre à changer. J’étais à la CSN, me voilà à la CSQ, plus précisément, à la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation (FPPE-CSQ).

C’est une belle expérience, ce Congrès est vraiment axé sur les nouvelles technologies de l’information! http://congres2012.csq.qc.net/ diffuse en direct les évènements du Congrès pendant que sur twitter, ça jase un temps sur #CSQ2012 et le facebook de la CSQ (www.facebook.com/lacsq est alimenté à un rythme effarant. Un blogue a également été mis sur pied par  une des membres de la CSQ au http://isabelleperreault.wordpress.com/ , dans lequel elle relate ses impressions du Congrès et ses réflexions.

J’ai toujours aimé ces évènements rassembleurs qui permettent une réflexion de fond. Réjean Parent a dit, en introduction du Congrès, qu’il ne fallait pas être dupes, que le clientélisme syndical existe mais qu’il faut, pour affronter l’avenir, les syndicats, et la CSQ, devront prendre acte de cette réalité et comprendre comment revenir à un discours collectif, à des projets sociaux et solidaires, etc.

Je trouve vraiment intéressant de poursuivre cette réflexion entamée lors du Congrès de la CSN l’an dernier (voir le billet plus bas et les liens). J’ai l’impression qu’on commence à mieux cerner les difficultés et les embûches qui jalonneront notre parcours syndical et social aux courant de la prochaine décennie. Dans la foulée de ce printemps qu’on dit érable et de cet été qui s’annonce chaud, ce Congrès ne pouvait pas mieux tomber! Je ne fais pas de promesse mais je vais essayer de pondre un billet par jour pour vous partager mes réflexions sur le Congrès.